chez ptipois

It's only food, folks!

02 juillet 2006

Un jardin à Forcalquier

Je vous préviens, ça risque de faire un peu Côté Sud, ce post. Je suis désolée, j'y peux rien, il y a des moments où le Sud, c'est vraiment comme dans Côté Sud. Heureusement, pas toujours. Mais ça arrive. Je ne recommencerai plus.
Donc, à Forcalquier (Alpes de Haute-Provence), il y a un jardin, par lequel je suis passée lundi dernier. Avant cela, j'ai visité le grand marché, sous le cagnard comme se le rappellent ceux qui suivent.

ail

Et vlan ! Un grand coup de Sud. Je ne vous ai pas raconté d'histoires.

tommes2

Regardez attentivement ces petites tommes de chèvre : une fois affinées et enveloppées de feuilles de châtaignier, elles deviennent des banons. J'en ai goûté une chez mon hôte ; sans aucun doute le meilleur fromage de chèvre qu'il m'ait été donné de déguster cette année.

jardin_all_e

Donc, à Forcalquier, il y a un jardin. Un jardin de curé, comme on les aime.

jardin_bourrache

Il y pousse de la bourrache.

jardin_nigelle

On y trouve aussi de la nigelle de Damas. Dont je ne sais d'ailleurs si elle a été semée ou si elle est sauvage, comme dans l'arrière-pays niçois de mon enfance.

jardin_eau2

Dans une pièce d'eau fatale aux guêpes se reflètent les feuilles du figuier.

jardin_figuier

Figuier que voici.

jardin_n_fle2

Il y a aussi un néflier, dont les fruits sont bientôt mûrs.

pavots01

Confidences échangées entre capsules de pavot.

terrasse01

Entre le jardin et la maison, une terrasse.

lanternes03

Et entre le jardin et la terrasse, une rangée de lanternes.

cuisine

Et dans la maison, qui est une espèce de grotte fraîche, un homme qui fait la cuisine.

table2

Le temps que j'aille faire des photos dans le jardin, la table est mise. On reconnaît, sur le plateau de fromages, une des tommes découvertes plus haut, et un banon qui ne demande qu'à sortir de ses feuilles.

salade

Close-up sur la salade, qui mérite bien ça.

ros_

Il faisait chaud, très chaud.

assiette

poivres_collection08

Dans cette maison, il y a des épices, beaucoup d'épices.
Juste quelques heures, et il faut de nouveau changer de monde. Retour à la gare d'Aix-TGV, et en route pour Paris. Choc culturel compris.

Posté par Ptipois à 23:31 - En voyage - Permalien [#]