chez ptipois

It's only food, folks!

13 février 2005

En février, saoule tes choux de Bruxelles

Si y a que du poulet froid
D'la mayonnaise qui sèche dans le placard
Deux biscottes et trois p'tits pois
Pas d'histoire, c'est qu'on est dimanche soir

Chantait Ramon Pipin dans son très sous-estimé Bye bye vinyl.
Chez moi ce soir l'affaire n'est pas si désespérée : il y a des choux de Bruxelles et des saucisses thaïlandaises. Je les servirai ensemble et ce n'est même pas une question d'audace. On est carrément le dos au mur. Je n'irai tout de même pas jusqu'à en faire une recette à copier ici.
Les choux de Bruxelles ont un inconvénient : la gazogénéité. Pour éviter ce désagrément, connaissez-vous le truc de la gnôle ? Après épluchage et rinçage, faites macérer vos choux de Bruxelles dans un récipient fermé avec deux cuillerées à soupe d'alcool quelconque, grappa, cognac, marc, whisky, etc. Comme j'envisage d'ajouter quelques dés de pomme en fin de cuisson, j'ai choisi un peu de calva. Laissez-les cuver une heure, puis faites-les cuire, vous verrez, ce seront des anges.



Ci-dessus : trois choux de Bruxelles en admiration devant
une bouteille de calvados (la marque de la plaque à induction
a été censurée à coup de tampon Photoshop).



Posté par Ptipois à 19:19 - Propos de table - Permalien [#]